Paul Joseph Watson en Français VF: Un été de violence | Émeutes massives en Juillet ?

Doublage de la vidéo originale de Paul Joseph Watson: Summer of Rage | Mass Riots in July?

Ci dessous la transcription :

Tous les indicateurs convergent vers un été de brutalité qui pourrait voir des manifestations anti Trump se transformer en émeutes violentes. L’état profond, le parti démocrate, les républicains de l’establishment et les grands médias sont en train de promouvoir de manière hystérique l’idée que Trump est illégitime, que la procédure de destitution est inévitable et que Trump a commis un crime en bloquant les enquêtes de Commy au FBI. Et ce, malgré le fait que Commy a admis sous serment qu’aucune enquête du FBI n’a jamais été bloquée.

Extrait:
La situation où l’on nous intimerait d’arrêter quelque chose pour des raisons politiques serait vraiment très grave. Ca n’est jamais arrivé selon moi.

Mais les faits ne sont pas importants. Le récit est important. Et le récit est clairement de fabriquer une crise constitutionnelle suivie d’un coup d’état. Cela pousserait l’extrême gauche violente à démarrer des troubles massifs, encouragés qu’ils sont, par cette conviction qu’ils résistent courageusement à un véritable tyran.

Extrait:
La gauche désire plus que tout remplacer Donald Trump à la tête du pays. Mais pas en votant à la prochaine élection comme on le ferait dans une démocratie qui fonctionne bien. Non, ils veulent le remplacer maintenant, aujourd’hui. En fait, les gens de gauche sont devenus tellement impatients, plus que jamais, qu’ils sont juste incapables d’accepter la légitimité de la moindre action du gouvernement avec laquelle ils ne sont pas d’accord. Chaque décret présidentiel est une nouvelle occasion d’appeler à une résistance massive à la loi elle même.

Quand est ce que tout va s’embraser ? Le New York Time rapporte, je cite : « Les libéraux organisent une série de manifestation appelées « les marches de la destitution » qui auront lieu le deux juillet dans tout le pays pour augmenter la pression ». En préparation à cela, les gauchistes participent à des « camps d’été de résistance », généreusement financé par le Comité national démocrate. Est ce à cette date que les agitateurs de Soros seront activés pour créer l’anarchie ?

Extrait:
Et ce qui est vraiment le plus effrayant là dedans, c’est la menace de violence. Pour le moment, seul les extrémistes appellent cette violence mais nous autre savons que c’est déjà là. On peut le sentir. Parfois, spécialement ces derniers temps, on peut le voir. Et ça, c’est la fin. Ou le début de celle ci. La violence est ce qui sépare la politique de la guerre. C’est le point où l’amertume se transforme en pertes humaines. Le point où le pays devient ingouvernable.

Les organisateurs de ces rassemblements ont clairement expliqué qu’ils pensent réellement que Trump est un dictateur et organisent ces événements dans tout le pays pour, je cite : « le foutre dehors maintenant ». Un autre groupe de gauchistes appelé « BAMN » revendique qu’ils combattent une organisation fasciste et que, je cite : « Trump doit partir par tous les moyens qui seront nécessaire.». Voilà ce qu’ils vont dire aux jeunes quand ils vont dans les écoles :

Extrait:
– Quelle est votre position sur l’immigration ? Pensez vous qu’on devrait juste ouvrir entièrement les frontières et laisser tout le monde passer ?
– Ouais !

Ils disent carrément, je cite : « La survie de l’humanité est en danger si Trump reste au pouvoir » . Voilà à quel point ces tarés sont perturbés. Ils veulent, je cite : « bloquer des villes entières pour affaiblir le pouvoir de Trump et le renverser ». Ils critiquent ouvertement, je cite : « les ruses libérales de la participation électorale. ». Par le passé, ce groupe a été examiné par le FBI au sujet de supposés liens avec des organisations terroristes. A un rassemblement à Sacramento l’année passée, dix personnes ont été hospitalisées pour des blessures à l’arme blanche suite à des violences déclenchées par les membres de BAMN. Ce sont les même personnes qui était impliquées dans les émeutes de Berkeley et dans les émeutes des aéroports au sujet du décret anti-immigration. Imaginez les émeutes de Berkeley, mais dans une douzaine de ville le même jour à travers le pays. Imaginez le chaos.
Des manifestations sont aussi prévues dans 90 villes le 3 juin pour protester contre « l’ingérence russe dans les élections américaines ». Contre laquelle il n’y a aucune preuve ou quoi que ce soit d’autre si ce n’est un incessant flot d’hystérie. Comme Tucker Carlson l’a démontré, des leaders célèbre de la gauche refusent de condamner la violence quand on le leur demande:

Extrait:
– Approuver la violence, c’est ça la limite et elle l’a dépassée.
– Je ne sais pas si nous aurions ce président là si c’était ça la limite. Elle a le droite de dire ce qu’elle pense.

– Est ce que c’est une tactique acceptable de briser des fenêtres ?
– Ce n’est pas une tactique efficace.
– Mais est ce que c’est moralement acceptable ?
– C’est aux organisateurs de le dire.
– Alors c’est ok qu’il y aie des situations où l’on peut utiliser la violence aux USA ?
– Je n’ai jamais utilisé la violence.
– Je vous pose une question philosophique et vous ne pouvez pas répondre.
– Je peux pas répondre à toutes les questions si la violence est appropriée ou non.

A chaque fois, les gauchistes font des émeutes et attaquent violemment les sympathisants de Trump, aussi bien avant que après les élections. Les médias appellent ça ‘manifestation’. En légitimant ce chaos destructeur comme une forme acceptable de protestation, les médias de l’establishment anti Trump légitimiste l’anarchie la plus complète et même l’encourage. Maxine Waters, la voix principale pour la destitution de Donald Trump…

Extrait:
Destituer ! Destituer ! Destituer ! Destituer ! Destituer ! Destitution ! Destitution ! Destitution !

… banalise aussi les émeutes violentes. Elle a appelé les émeutes de 1992 à Los Angeles une « insurrection », une demande légitime de justice : Plus de cinquante personnes tuées, plus d’un milliard de dollars de dégâts, des blancs pris pour cible et assassiné par les émeutiers.

Extrait:
A cause de sa race, Dany a été tiré hors de son camion et frappé à la tête avec un parpaing jusqu’à ce qu’il subisse des dommages au cerveau. C’était clairement un crime de haine. Toute la scène a été filmée par un hélicoptère, cela s’est passé dans la ville de Maxine Waters mais celle ci n’a pas condamné l’attaque. Au contraire, elle a tout simplement approuvé l’attaque.

Voilà la situation à South Central: Les conducteurs de voiture ou de camion qui entrent dans cette zone doivent s’attendre à…. ho regardez moi ça ! C’est horrible! Et il n’y a aucune présence policière la bas en bas, ils n’entreront pas dans cette zone.

Est ce que c’est un hasard si Waters est dans l’actualité chaque jour pour demander plus d’insurrection?Est ce un hasard si nous voyons la même violence raciale exacerbée tous les jours dans les grands médias ? Les services de police à travers tous le pays font des achats massifs d’armure de plaque, spray au poivre, matraques et grenages fumigènes. Prenez Denver, chaque année sans exception depuis 2012, les dépenses en matériel anti émeutes ont augmenté.

Les fabricants de matériel anti émeutes ont aussi signalé une énorme augmentation des demandes pour des canons à eau pour, je cite, « gérer de larges foules et des manifestation ». Les autorités sont clairement en train de se préparer en cas de troubles. Les gens des villes principales comme Los Angeles pensent que les émeutes sont plus probable que jamais depuis les émeutes de mile neuf cent quatre-vingt douze.

Bien que les troubles violents soit principalement l’apanage de la gauche, les partisans de Trump pourraient aussi bien descendre dans la rue s’ils pensent qu’un coup d’état est en train de se dérouler. Et la responsabilité en incombe clairement aux médias et à l’état profond qui s’ingénient a propager la fausse idée que Trump est un tyran illégitime. Ils encouragent les groupes extrémistes qui ont déjà commencé à utiliser la violence pour bloquer des villes et des rassemblements pour la liberté d’expression.

Ils se dirigent vers une une confrontation massive dans tout le pays: Un été de violence.

 

Vidéo